Quelle doit être l'alimentation du sportif avant l'effort ?


Quelle doit être l'alimentation du sportif avant l'effort ?

Tout le monde a une façon bien à lui de se préparer pour une activité physique, bien que certaines ne soient pas convenables. Si les uns prennent des sucres de raisin, les autres préfèrent les barres chocolatées. Cependant, ces gourmandises ne suffisent pas pour une bonne préparation du sportif avant l'effort. Ce qu'il faudrait, en revanche, c'est une alimentation adéquate.

L'alimentation impacte-t-elle sur l'effort ?

Bien que les performances d'un sportif ne dépendent pas en totalité de son alimentation, elle a sa part à jouer. En effet, en plus des entraînements et de la capacité personnelle de celui-ci, l'alimentation ne constitue qu'un facteur secondaire. Toutefois, elle peut fortement impacter le niveau de performance sportive. Une mauvaise alimentation entraîne entre autres une perte de performance, tandis qu'un programme alimentaire bien étudié produit l'effet inverse. Une sensation de bien-être sera même au rendez-vous pendant l'effort proprement dit.

Quelle doit être l'alimentation du sportif avant l'effort ? Il n'y a pas de formule préalablement programmée ou de potion magique à cela. Ce qu'il faudrait, en revanche, est une nutrition équilibrée et suffisante. Évidemment, cela n'aura aucun effet si elle se consomme juste avant l'évènement. Au moins, 3 jours de préparation sont requis.

Que faut-il manger ?

Aucune règle ne stipule le genre de repas à manger. Cela dépend du type d'activité et repose sur quelques concepts. Des aliments qui procurent de l'énergie doivent être consommés, ceux-ci seront ensuite brûlés lors de la compétition tant attendue. Ainsi, le concerné pourra atteindre la performance qu'il a envisagée pendant ses heures d'entraînements, et bien plus encore. Par ailleurs, l'effort dépensé est une tout autre chose, d'où l'utilité du sucre. Pendant les trois jours de préparation, le glucide est le composant le plus important qu'il faut consommer, sans pour autant oublier le lipide, la protéine et l'eau. 300 à 600 grammes de glucides par jour sont requis, on en trouve surtout dans le riz et les pâtes. Ce sont ces réserves que le corps brûlera. Cependant, il faut prendre garde contre certains aliments ou boissons (café, thé, soda, etc.)

Que faut-il consommer quelques heures avant l'effort ?

La majorité d'entre nous pensent qu'une bonne dose de sucre est nécessaire juste avant une épreuve, ce qui n'est pas forcément le cas. Au contraire, les sucres sont néfastes pour les épreuves d'endurance. Éventuellement, des pics d'insuline apparaîtront pour induire une réaction de l'organisme visant à stocker les sucres au lieu de les libérer. L'effet inverse se fera alors remarquer, comme quoi il y aura une baisse subite d'énergie pour faire place à une sensation de fatigue. Le taux de sucre dans le sang sera diminué pour rendre les muscles faibles. Dans ce cas, quelle est l'alimentation du sportif avant l'effort ?

Au lieu de manger trop de sucres, privilégiez plutôt les fruits et légumes ayant des glucides rapidement assimilables. En même temps, NL International, par sa marque Beautysané, donne aux sportifs tout ce dont ils ont besoin pour leur préparer avant l'effort. En plus du programme d'alimentation qu'ils suivent déjà, quelques rations de repas Energy Diet de Beautysané sont aussi requises.